Relation mère-fille : être fusionnelle avec votre mère est-il une bonne idée ?

Vous connaissez sans aucun doute les mères qui ont tout le mal du monde à comprendre leurs enfants. Pour beaucoup, ce manque de compréhension peut être à l’origine d’une mal-être qui se soigne assez difficilement avec le temps. Je suis bien placée pour le savoir ! Mais si tout le monde a une idée de cette attitude maternelle peut faire, il n’est pas toujours facile de voir ce que les mères fusionnelles peuvent avoir comme effets négatifs sur leurs enfants. Eh oui ! Avoir une relation quasi-exclusive avec votre mère n’est pas toujours ce qu’il peut y avoir de mieux pour vous.

Mais comment est-ce que devenir la confidente et la meilleure amie de vos enfants peut leur porter préjudice ? Je ne pense pas que tout le monde soit à même de comprendre tout ce que ça peut impliquer. Mais je vois de plus en plus de personnes qui vivent ce genre de situation, et qui ont du mal à s’en sortir. J’ai pris l’initiative d’en parler, afin que vous puissiez considérer l’ampleur du problème.

ado7

La maman fusionnelle, c’est quoi ?

Je pense pouvoir dire que la relation fusionnelle d’une mère se retrouve plus généralement avec les filles. Ou du moins, je n’ai jamais entendu dire qu’un garçon pouvait partager une telle relation avec sa mère. Complicité oui, mais jamais au point de vivre une relation fusionnelle où la mère ne pourra plus penser qu’à travers ce que son fils vit. Pour les filles, c’est différent ! Une mère peut commencer à devenir abusive quand elle commence tout confier à sa fille. Alors oui, c’est un excellent moyen de créer des liens pour s’assurer que l’ado ne va pas au-devant de risques inutiles, ou ne prenne des décisions qui pourraient avoir des effets néfastes sur sa vie.

Mais la mère abusive est avant tout une maman qui va transmettre toutes ses attentes et ses insatisfactions à sa fille. Je pense qu’au début, ça peut aussi être un moyen de pousser les enfants à se confier plus facilement une fois qu’ils sont ados. En pratique, ça leur donne surtout des difficultés pour les filles qui ne savent plus trop si ce qu’elles ressentent sont leurs réelles émotions, ou si c’est juste un reflet de ce que leur mère pense. J’ai toujours trouvé que le danger commençait à ce stade, car les jeunes filles qui découvrent l’amour auront tendance à demander conseil à leur mère.

En quoi est-ce mal, me direz-vous ? C’est tout simple, en fait : vous n’aurez pas la possibilité de vraiment choisir par vous-même ou de vous faire votre propre idée, parce que votre mère sera celle qui décidera pour vous. La mère abusive prendra ainsi l’habitude de penser qu’elle a un droit de décision sur la vie de sa fille. C’est ce que j’assimile à un état d’emprisonnement, car le principe même de la mère abusive veut qu’elle soit présente à chaque étape de la vie de sa fille, et qu’elle sera donc la troisième personne à gérer sa vie de couple.

mere-fille - copie

Comment échapper à une mère abusive ?

Vous devez vous en douter, mais je vais le dire quand même : le seul moyen d’échapper à une mère abusive est de poser vos limites. Alors oui, je me rends bien compte que c’est quasiment impossible lorsque la relation s’installe dès la petite enfance, car une enfant n’aura pas assez de vécu pour demander le retrait de sa mère dans la vie qu’elle est en train de se construire. Je ne sais même pas s’il y a des filles qui ont tenté de briser le lien fusionnel avec leur mère si le lien s’étend après l’adolescence.

Le fait est que ce sera une épreuve à part entière de vous défaire de ce lien une fois adulte. Car à parler franchement, la nature de votre relation va se dégrader de manière violente une fois que vous lui ferez comprendre que vous avez besoin de vivre un amour autre que l’attention exclusive dont elle vous a entouré depuis votre naissance.

En général, les mamans n’acceptent pas ce changement qui va leur donner l’impression que leur fille leur échappe. J’ai même pu voir des cas où les mères faisaient ce que j’apparente à du harcèlement pour « récupérer » l’amour exclusif de leur fille. Pour vous faire un topo de ce que c’est : les suggestions, les conseils (si on peut encore appeler ça comme ça à ce stade), et les supplications se font de plus en plus nombreuses. Pour d’autres, la décision de leur fille sonne comme un abandon qu’elles ne peuvent tout simplement pas pardonner. Je ne pense pas que les mères abusives se rendent compte qu’elles n’ont pas le droit de s’immiscer dans la vie de leur fille, ni de les faire se sentir faible sans elles. D’où la nécessité d’imposer vos propres règles avant qu’il ne soit trop tard.

1 Comment

  1. Je ne suis pas certaine de savoir comme faire pour me débarrasser de ma mère. C’est devenu totalement invivable, et le côté abusif est en train de prendre le dessus. J’ai toujours été d’accord pour qu’elle vive avec nous, mais on dirait que ça l’a encouragé à mettre son grain de sel dans ma vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *